La Tribune La Tribune OpiMed - sommaire  sommaire
OpiMed
OpiMed - accueil


Cyberchondriaques

L'Institut Of Nutrition (Floride - USA) a commandité une enquête montrant que 3/4 des internautes (72%) ont déjà utilisé Internet pour obtenir des informations sur leur état de santé ou celui d'un proche.

Le sujet le plus souvent recherché est la dépression (20%). Viennent ensuite les allergies et le cancer (15%), puis l'arthrite, la migraine et l'anxiété (10%)

hg -Source La Conference de Presse 11/06/99

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecivez sur OpiMed RETOUR


ADIM - France Télécom

Forte du succès obtenu lors du premier appel à la grève, l'ADIM espérait enfoncer le clou en reconduisant le mouvement quelques jours plus tard par un nouvel appel à la cessation d'activité sur Internet pour le 31 janvier.

Malheureusement, si l'appel du 13 décembre était crédité d'une baisse de 10% par France Télécom, ce second debrayage enregistrait seulement 3% de connections en moins.

France Télécom, accusé de tarifs trop élevés pour les connections Internet, fournit les chiffres. Il n'en reste pas moins que ce résultat médiocre est un camouflet pour l'ADIM et  conforte France Télécom qui, en situation de monopole, peut refuser toute négociation tarifaire immédiate, en évoquant pour l'avenir la mise en place d'un hypothétique système forfaitaire.

Jean-Pierre Selim 03/98

Je m'inquiète pour le jour où, dans 10 ou 15 ans, ma fille me demandera : Papa, tu faisais quoi quand ils ont censuré la liberté de la presse sur Internet ? [ Mike Godwin ]

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecivez sur OpiMed RETOUR


CENSURE DE LA REGULATION COLLECTIVE DES DEPENSES DES MEDECINS

Vendredi 18 Décembre 1998 - 19h56 heure de Paris

PARIS (AFP) - Le Conseil constitutionnel a censuré vendredi soir plusieurs articles de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 1999, dont ceux concernant le régime collectif de régulation des dépenses des médecins libéraux, pour cause de "rupture d'égalité".

La haute juridiction a censuré les articles 26 et 27 de la loi, qui mettaient à contribution les médecins conventionnés dans leur ensemble en cas de dépassement collectif de l'objectif des dépenses médicales (honoraires et prescriptions) en 1998. Cette "contribution était exclusivement fonction des revenus et s'appliquait pour la première fois aux résultats de l'année 1998".

Le Conseil a jugé qu'il était loisible au législateur, dans un but de régulation des dépenses médicales, d'assujettir les médecins à une telle contribution". "Mais, ajoute le communiqué, "en ne prenant pas en compte le comportement individuel des médecins en matière d'honoraires et de prescriptions, la loi n'avait pas retenu un critère d'assujettissement objectif et rationnel en rapport avec le but" assigné (maîtrise des dépenses). "Il en résultait une rupture d'égalité entraînant la censure des deux articles" concernés, a-t-il expliqué.

En revanche, le Conseil a rejeté "les griefs dirigés contre l'article 22 qui permet aux parties à la convention, conclue entre syndicats de médecins et organismes d'assurance maladie, de mettre en place des +filières de soins+ reposant sur un +médecin référent+, coordonnateur des soins et dérogeant au principe du paiement à l'acte". Le Conseil a aussi censuré l'article 10, comportant "une mesure fiscale rétroactive" pour les laboratoires pharmaceutiques et "portant sur une contribution due au titre des résultats de 1995 et acquittée en 1996, et contraignant nombre d'entreprises à un versement complémentaire".

Le Conseil a jugé que "eu égard à son ampleur, cette rétroactivité ne trouvait pas une justification d'intérêt général suffisante, dans le souci de prévenir les conséquences financières, pour la Caisse nationale d'assurance maladie, d'un futur arrêt de la Cour de Justice des Communautés européennes, déclarant contraire au droit communautaire l'assiette de la contribution perçue en 1996". Le Conseil avait été saisi de deux recours par les sénateurs et les députés.

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecivez sur OpiMed

La Tribune La Tribune OpiMed - sommaire  sommaire

le staff le staff    forum

RETOUR© MediaMed - 308b.3.2 page remise à jour 04 07 02

Le site aux 40.001 citations et proverbes !