OpiMed - page d'accueil Opinions médicales en ligne - Editorial



Du temps machine contre le cancer
par Henri Gracies le 02-04-2005 Ă  22:32
Pensez à imprimer cet article, afin de le lire ou le relire plus aisément.Imprimer

De nombreux ordinateurs connectés au réseau mondial demeurent inutilisés des heures durant. De cette constatation est née, voici quelques années, une idée simple : exploiter le temps machine ainsi disponible, et donc la puissance conjointe de plusieurs milliers de processeurs, afin d’effectuer un travail d’intérêt commun par le biais d’Internet.
Plusieurs programmes d’exploitation de ces ressources en cybercoopération ont ainsi vu le jour. Le plus renommé est sans conteste Seti@home dont l’objectif est la recherche et l’interprétation de signaux extraterrestres.

Plus pragmatique, le but de l’Intel-United Devices Cancer Research Project, lancé par l’université d’Oxford en 2002, est la lutte contre les maladies encore incurables à ce jour, notamment contre les cancers.

Les centres de recherche sur les protéines ont attesté qu’elles pouvaient constituer une cible privilégiée des thérapies anticancéreuses. Un logiciel appelé LigandFit a été mis au point dans le cadre de ce projet. Il peut être téléchargé sur le site de l’université et se présente sous l’aspect d’un économiseur d’écran fonctionnant quand l’appareil est inutilisé. Il autorise un processus d’analyse virtuelle permettant d’identifier, parmi des milliards de molécules, celles qui sont susceptibles d’interagir avec ces protéines et d’être utilisées comme médicament. Le logiciel réalise un modèle tridimensionnel de la molécule étudiée et modifie virtuellement sa forme ou sa configuration afin de chercher ses possibilités d’agrégation aux sites protéiques.

Le slogan du projet engage chaque internaute à l’action : « Ne faites pas seulement un don, faites la différence. »

Télécharger LigandFit