OpiMed - page d'accueil Opinions médicales en ligne - Editorial



Ma soeur s'est tuer
par Bruno Lopez le 26-06-2008 à 16:30
Pensez à imprimer cet article, afin de le lire ou le relire plus aisément.Imprimer

La société Neutrogena, branche de Johnson & Johnson, et fabriquante de crèmes solaires, s'est associée (a financé) une campagne de l'American Cancer Society pour lutter contre la surexposition solaire... et encourager la protection solaire.

Dans quinze magazines estivaux, une jolie (et blonde) mannequin se confie : "ma soeur s'est tuée accidentellement, d'un cancer de la peau".


Etat des troupes en présence : les cancers de la peau représentent 2 % de la mortalité par cancer. Soit dix mille décès par an aux Etats-Unis. Les mélanomes malins, les seuls cancers de peau léthaux, représentent, eux, 6 % des cancers de la peau, et une surexposition solaire n'est retrouvée que dans 20 % des cas de mélanomes malins. Même mieux, il semblerait que les mélanomes exposés à un fort ensoleillement aient un meilleur pronostic.

Des médecins, non affiliés à l'American Cancer Society, ont ainsi objecté que 1 % des cancers de la peau ayant "tué" un patient étaient donc liés au soleil et que, par conséquent, l'histoire de la jolie blonde ayant perdu sa soeur était une belle fadaise.
Il n'empêche, l'American Cancer Society n'a pas reculé dans sa démarche, indiquant que Neutrogena et elle avaient des "interêts mutuels" dans cette campagne destinée à marquer les esprits.


Il existe une magnifique façon d'expliquer à l'inculte ce qu'est "la" stratégie de prévention "du" cancer. Le médecin est confronté, de fait, à trois types de cancers : "les tortues", qui vont si lentement qu'il est facile de les attraper sans que l'on soit sûr que leur parcours dévastateur soit bien tracé, les "oiseaux", qui vont si vite qu'il ne faut même pas songer à les capturer, et "les ours" dont il faut extirper le nombre avant qu'ils n'aient réussi à produire leurs oursons métastatiques.

Notre société fait une course démesurée pour attraper les tortues. De la prostate au sein, en passant par la peau. Journée par ci, journée par là. Elle ne court derrière les oiseaux qu'avec le sel des chimios, et flingue quelques ours en essayant d'éviter les fuyards.


Cette anecdote de "ma soeur s'est tuer", et la propagation de frayeurs approximatives, mélant la crème des élites médicales et l'élite de la crème estivale, est toute emblématique de l'activisme des peurs, soutendu par les bonnes causes et les méchants mensonges.

Le crabe, les tortues, les ours et les oiseaux. En face une jolie blonde, sur une plage...