OpiMed - page d'accueil Opinions médicales en ligne - Editorial



L'oeil de verre
par opimed le 26-02-2000 à 15:55
Pensez à imprimer cet article, afin de le lire ou le relire plus aisément.Imprimer

En tant qu'ophtalmologiste, je suis surtout sensible à l'aspect du visage et au son de la voix de mes patients avant même d'examiner leurs yeux. Dès ce premier contact, je pressens leur demande, je la préviens souvent, et je devine quels seront leurs besoins dans le temps qu'il leur reste.

Je suis payé pour vieillir sans limite au sein de leur communauté.

A les regarder passer, je me suis demandé à quel âge, l'on devient vieux et longtemps j'ai estimé que dépassé 36 ans, quelque chose avait changé.

Et puis, chaque année, certains de mes patients décèdent et leurs noms quittent mon fichier; mais parfois leur visages restent dans ma mémoire et la nuit, il me semble que mon âme se rue vers les cimetières de Cognac pour continuer cette quête.

Le jour, je fais des lunettes à la jeunesse, la nuit de la pathologie de l'orbite comme une nouvelle frontière entre ce qui a besoin d'artifices pour vivre et le dépouillement d'après.

Pourtant, lorsque je me suis penché pour un dernier baiser sur les traits affaissés de ma grand-mère, si âgée et si belle; j'ai déploré que les embaumeurs aient négligé de lui mettre son dentier et je conseille moi-même aux monophtalmes de garder leur "oeil de verre" comme bagage de leur ultime voyage.