Enseignement

L’outil idéal de formation médicale continue

Seules les facultés de médecine pourraient l’établir
lundi 4 février 2008

Des mêmes auteurs

 
Le médecin doit actualiser son savoir. Tenu à une obligation de connaissance, le médecin doit défier le temps et il a du améliorer ses capacités pendant près d’un demi-siècle d’avancées scientifiques.

Les réunions de la formation médicale continue (FMC) obligatoire, en abordant de grands sujets, soulignent des conduites précises de la pratique médicale courante. Elles sont très fructueuses mais elles peuvent poser des difficultés d’agenda chez des professionnels souvent surmenés. De plus, le médecin peut estimer qu’enrichir ses connaissances est une affaire personnelle. Alors il s’informe au rythme de problèmes d’actualité et de ses rencontres journalières avec la pathologie.
Il dispose de journaux, de revues, et de sites Internet spécialisés, diffusant une foule de publications variées et de toutes origines. Mais cette multitude cache une pénurie évidente d’articles de fond. Les rechercher mènent en général à des documents publicitaires, surannés ou dépourvus d’intérêt, des initiatives qui mériteraient mieux que ces pertes de temps inutiles et dissuasives...

Comment concevoir un outil idéal de formation médicale ?

Un outil idéal de FMC doit être, avant tout, de mise en place rapide et peu budgétivore, en garantissant une totale indépendance vis-à-vis des organismes ou des entreprises de financement.
Son support serait un site Internet institutionnel gratuit, facile d’accès et d’utilisation. Le principe est de regrouper la totalité des cours normalement destinés à la formation théorique des internes, en vue de l’exercice de leurs spécialités.
Aussi seules les facultés de médecine, grâce à leur immense compétence scientifique et pédagogique, semblent pouvoir assurer collectivement, en toute légitimité, ce vaste travail. La rédaction, et les fréquentes mises à jour de chaque exposé, seraient confiées, pendant plusieurs années, à une chaire ou à un service hospitalier orienté sur le thème.
Ensuite, ce sont des détails, comme la rigueur des dates, comme de faire précéder chaque exposé d’un résumé synoptique, de le terminer sur une épreuve d’auto-évaluation, ou de le faire suivre d’un espace interactif permettant d’interroger les auteurs.

Qui l’utiliserait ?

Ce site serait une garantie pour le médecin utilisateur, quels que soient sa spécialité et son cadre d’activité, de découvrir facilement, sans perte de temps, des données dont il sait qu’il pourra tirer profit afin d’améliorer la pertinence de ses décisions et l’efficacité de sa pratique, ou simplement d’assouvir sa curiosité.
Au médecin-traitant il apportera spécifiquement une aide technique précieuse dans le cadre de ses fonctions et de ses relations pluridisciplinaires.
Le praticien désirant s’orienter vers une autre spécialité, y puisera une formation spécifique au rythme qui lui convient.
Aux internes, il permettra de consolider un enseignement théorique parfois défavorisé par une activité hospitalière surchargée.
Les médecins étrangers venant exercer en France, y trouveront un excellent moyen d’adaptation à la profession.
Les problèmes ou les menaces sanitaires sur notre territoire seront envisagés avec des informations reconnues, des directives et des conduites à tenir récentes.
Enfin son utilisation par les confrères des pays francophones en ferait une vitrine de notre enseignement médical.

Un ouvrage médical évolutif et pluridisciplinaire

Il en résulterait un ouvrage médical, évolutif, pluridisciplinaire, référent, sans cesse actualisé, d’accès rapide, en permanence et partout disponible. Ce formidable outil de formation et d’information médicales, digne d’accompagner les médecins tout au long de leur carrière, deviendrait un réel atout de santé publique.


Tweet
 


Répondre à cet article

1 Message


Fatal error: Call to undefined function spip_fopen_lock() in /home/medecine/www/opimed/ecrire/inc/distant.php on line 340