Accueil > Les pages professionnelles > Le temps de lire

Le temps de lire

lundi 25 octobre 1999

... - et si possible de comprendre - les conclusions de la commission de transparence (*), publiées dans Le Monde du 18 septembre dernier :

"Dans le champ de (l’appareil cardio-vasculaire) les experts de l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé
ont analysé les dossiers de 691 médicaments. Le niveau de service
médical rendu a été jugé important pour 443 d’entre
eux, modéré pour 53, faible pour 10, et n’a pas pu être
attribué pour 185
"

C’est parmi ces 185 médicaments à visée vasculaire,
d’efficacité improbable, que figurent 12 produits concernant directement
l’ophtalmologie, puisque "proposés dans le traitement d’appoint
des baisses d’acuité et troubles du champ visuel présumés
d’origine vasculaire
". Il s’agit de :

  • Cervoxan®
  • Dihydroergotoxine®
  • Duxil®
  • Ophtadil®
  • Endotelon®
  • Hydergine®
  • Iskédyl®
  • Oxyphar®
  • Rutivincine®
  • Sermion®
  • Vinca 30®
  • Optamine®

Qui parmi nous ne trouve pas cette liste un peu trop courte, incomplète ?

Qui dispose d’arguments sérieux pour contester les conclusions de
l’Afssps ?

Qui est prêt à défendre sans rire les vertus
inégalables de la pervincamine ?

Qui consent à affronter les CRS au nom de la liberté de prescrire
des extraits purifiés de pépins de raisin ?

Ne répondez pas tous à la fois.

Georges Laroche    (Source
Listesnof)

(*) Est-il nécessaire de rappeler que la
Commission de Transparence de l’ex-Agence du médicament est
indépendante du pouvoir politique, quel qu’il soit ?