Accueil > Les pages professionnelles > L’humeur de Maudrux

L’humeur de Maudrux

samedi 11 février 2006

"2006, une grande année ? Cela dépendra de vous." Le titre est explicite et le dernier bulletin de la caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) n’est pas un exemple d’optimisme béat. Cela ne saurait surprendre le lecteur averti, ayant observé l’évolution économique et démographique de la médecine libérale au cours des vingt dernières années. Après avoir appelé les professionnels à prendre une part accrue aux élections à venir (représentants de la CARMF, des Unions, de l’Ordre et des caisses d’assurance maladie), Gérard Maudrux, urologue et président de la Caisse, souligne que son bon fonctionnement est un rouage essentiel du système libéral comme de son avenir et assène au passage quelques vérités.

Citation

Gérard Maudrux

"[...]De votre capacité à financer vos cotisations et surtout de celle de vos successeurs dépendra votre revenu pendant plus de 20 ans de votre existence. Quand on voit comment ont été gérés la démographie et le Mica défendu par nos représentants, quand on voit comment a été géré l’ASV, espérons que l’ensemble de notre retraite ne sera pas elle aussi divisée par 2 dans 30 ans, assortie d’obligation d’enfermement dans des contrats léonins dont on ne peut sortir sous peine de voir cette retraite alors divisée par six ! Quand de plus on vous cache volontairement votre avenir, que l’on entend le représentant d’un syndicat demander au ministère et à l’IGAS de ne pas donner les chiffres à la profession pour ne pas l’affoler, que l’on voit le président du plus gros syndicat (élu par ses seuls adhérents) sommer le président de votre caisse de retraite (élu par 170 000 confrères et allocataires) de se taire, nous nous inquiétons pour la démocratie et pour la médecine libérale.
[...]"

HG


Voir en ligne : CARMF - Lettre du président

Messages